L’affreux doute…

Vous vous lancez avec enthousiasme, bille en tête, sur de vous, les idées fusent.

Et puis voilà, une remarque, un regard, un article venant contrecarrer un temps soit peu vos projets et ils s’effondrent. Le doute vous envahit c’est terrible. Vous ne pouvez rien, absolument rien. Le gouffre est là.

Vous pourriez presque tout lâcher, tout laisser tomber… Pourtant vous savez que seule la persévérance apporte quelques fruits parfois, mais… vous penchez alors plus volontiers pour l’aquoiboniste de Serge, repris et chanté par Jane B… « Un aquaboniste, qui répète sur tous les tons : A quoi bon ? »

Vous savez, c’est ce corbeau à la Edgar Poe, que l’on a tous un jour ou l’autre sur l’épaule. Il faut lui tordre le cou à ce corbeau. Oui, il faut lui tordre le cou, et ne plus l’entendre croasser « Plus jamais, plus jamais » et puis quoi encore ! Volatile persifleur, sombre, disgracieux et sinistre, va ! Ne me vole pas mes espérances !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s