Des rapports de voisinage…

On se subit, on ne s’est pas choisit.
Les uns vous reprochent de trop faire la fête, de faire trop de bruit, de répéter vos leçons de piano à 21h, alors même que bébé à l’étage inférieur aurait besoin de dormir… Vos poubelles ne sont jamais où il faudrait qu’elles soient, votre voiture est toujours mal garée… Bref, on vous reproche tout et n’importe quoi !
Et eux… Ils font trop de bruit, ils lancent tondeuse et tronçonneuse alors même que vous apprêtez à lire tranquillement au jardin, ils vous alpaguent et se lancent dans une petite conversation de quartier, alors même que vous êtes en retard et très pressé…
Nous nous fatiguons mutuellement.
Parfois pourtant, on devient amis, complices. On partage tout ou presque, du petit morceau de beurre rescapé aux tendres confidences, des petits morceaux de vie aux éclats de rire… Mais ceux là vous font tout à coup, l’affligeante disgrâce de déménager !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s