Écriture

Boule de gomme

883895_845f8d0b3d1a4a15ac7b42e335322763.jpeg_srz_225_225_75_22_0.50_1.20_0.00_jpeg_srz

Je suis au bureau.
Ma gomme est là, devant moi. Petite, ronde, tachée par endroits.
Je suis un peu fatiguée. Ma gomme semble entamer une roulade, et puis une autre, encore et encore. Elle semble me regarder, elle suspend son mouvement puis repart. Elle m’étonne. Voilà une gomme qui sort de l’ordinaire tout de même !
Alors je la suis des yeux, faute de mieux. Je ne la lâche pas. Elle continue son chemin de gomme. Elle arrive en bout de course, au bord du bureau. Elle semble hésiter. Elle tangue d’avant en arrière. Finalement elle se jette. Elle tombe surement. Je me penche et la cherche partout. Rien. Pas de gomme. Et puis, je la vois, sur le rebord de la poubelle. Elle se plie en deux, elle est pliée… de rire ? L’insolente et elle trouve ça drôle ! Elle me rend folle.
« …Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite ».

Bon, ça vaut ce que ça vaut !

Concepteur-rédacteur et mono-maniaque ?

Le métier de concepteur-rédacteur présente un inconvénient de taille, n’en déplaise : vous rendre un petit rien mono-maniaque. En effet, avant chaque nouvelle rédaction, une jolie documentation s’impose ! Tant et si bien que vous devenez tout de même calé sur LA question… Une question qui vous tient tant à cœur, que vous pouvez alors disserter sur LE sujet, votre sujet phare du moment ! Des thématiques diverses et variées : les lagunes du gât mort, les techniques dépilatoires de L’Institut, le pari sans cesse renouvelé de chaque nouveau millésime, le poids du cartable… Pour simple exemple, en pleine rédaction autour de la gestion de l’eau pour le service communication de votre mairie, vous trouvez bon de jauger votre entourage, un peu comme un enfant fort de nouvelles connaissances : « tu savais qu’il y a près de 207 kms de réseau d’eau sous les sols de la commune ? Tu savais, qu’il existe pas moins de  54 critères de potabilité ? » Ca peut laisser pantois !

C’est ça le côté génial du métier,
découvrir tant d’un univers à l’autre, avec une même et seule constance : la passion pour l’écriture !